Logistique

Un «camp scout» pour mieux se préparer

Désireuse d’être parfaitement préparée lorsque surviendra la prochaine catastrophe, la Croix-Rouge suisse (CRS) a mobilisé ses logisticiens et spécialistes médicaux 36 heures durant à Thoune. Le but: s’exercer à construire un camp et à s’organiser de manière autonome.

Le séisme de janvier 2010 en Haïti l’a montré on ne peut plus clairement: lorsqu’une équipe de secours de la Croix-Rouge arrive dans une région dévastée, elle doit d’abord penser à sa propre survie. Sans autre ressource que le strict nécessaire apporté dans les valises, il s’agit alors d’improviser ravitaillement et hébergement, mais aussi d’installer un poste de travail et de mettre en place un système de communication via téléphone satellite et PC. Afin de pouvoir aider efficacement les populations locales, logisticiens et spécialistes médicaux doivent commencer par organiser le cadre de leur travail quotidien.

C’était là tout le sens de l’exercice organisé les 24 et 25 mai sur la place d’armes de Thoune à l’intention de 35 membres du pool médical et logistique pour la gestion de catastrophes de la CRS. Ces derniers ont monté les tentes dans lesquelles ils ont passé une froide nuit, mis en place un système de télécommunications et installé une cuisine de campagne. «Sous de faux airs de camp scout, cet exercice était en fait très sérieux. A leur arrivée sur les lieux d’une catastrophe, dans une région où souvent plus rien ne fonctionne, les membres de nos équipes doivent pourvoir organiser leur survie et leur travail de façon aussi rapide et autonome que possible», précise Beatrice Weber, responsable Gestion de catastrophes de la CRS.

Ces dernières années, la CRS a mis sur pied des équipes de réponse aux urgences humanitaires (Emergency Response Units, ERU) afin de pouvoir dépêcher le plus rapidement possible sur les sites de catastrophes naturelles ses spécialistes médicaux et ses logisticiens. A travers ces ERU, elle rend un précieux service au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Des bénévoles des Croix-Rouge danoise et allemande ont également participé à l’exercice organisé à Thoune.