Ethiopie

Sécheresse en Ethiopie: la CRS s’engage

L’Ethiopie subit depuis des mois un épisode de sécheresse extrême. La famine menace, et plus de 10 millions de personnes dépendent déjà de l’aide humanitaire. La CRS soutient l’aide d’urgence de la Croix-Rouge éthiopienne à hauteur de 100 000 CHF.

Conférence: le 10 mars, dans le cadre de l’exposition «Destination Croix-Rouge» au Musée Suisse des Transports de Lucerne, le climatologue Thomas Stocker tiendra une conférence sur le thème «Quand la pluie ne vient pas: Le climat devient-il de plus en plus extrême?». En savoir plus.

La terrible sécheresse dont souffre l’Ethiopie depuis plusieurs mois s’explique par la mauvaise saison des pluies. Dans plusieurs régions, notamment Afar et Somali, dans l’est du pays, elle s’est achevée sans que les habitants n’aient vu la moindre goutte. Résultat, des récoltes particulièrement maigres, et une grave menace pour la viabilité de l’élevage, principale source de revenus de nombreuses familles. Plus de 10 millions de personnes dépendent déjà de l’aide humanitaire. Et tout laisse à penser que ce chiffre pourrait grimper jusqu’à 18 millions dans les mois à venir. 

La Croix-Rouge éthiopienne et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont adopté des mesures d’urgence pour venir au secours des populations menacées. La CRS soutient les activités menées à hauteur de 100 000 CHF.
Particulièrement exposés, les enfants en bas âge reçoivent des compléments alimentaires, de même que les femmes enceintes et allaitantes. En outre, du fourrage est distribué et le bétail, vacciné. La majeure partie des familles éthiopiennes vivent en effet de l’agriculture et de l’élevage – leur survie est étroitement liée à celle de leurs troupeaux.

Prévenir les épidémies

Dans ce contexte, la promotion de l’hygiène est elle aussi essentielle. Face à la pénurie, le risque est que les habitants soient obligés de consommer une eau souillée, avec à la clé la diffusion de diverses affections diarrhéiques. Afin de prévenir le développement d’épidémies, des bénévoles de la Croix-Rouge éthiopienne distribuent des tablettes de purification de l’eau et sensibilisent la population à des mesures d’hygiène comme le bon lavage des mains ou l’utilisation de latrines. 

La CRS est présente dans l’est de l’Afrique depuis la dernière grave crise alimentaire dans la région, en 2011. Elle y met notamment en place des mesures de prévention des catastrophes, aidant les populations à savoir identifier suffisamment tôt la menace d’une famine et à se préparer en conséquence.