Typhon Haiyan

Noël aux Philippines

Six semaines après le passage du typhon, les Philippins travaillent sans relâche pour retrouver des conditions de vie plus dignes. Hannelore Rücker fait partie des six membres de la délégation CRS actuellement en mission sur place. Sa tâche, c’est de veiller à ce que les habitants de l’île reculée de Palawan reçoivent des plaques de tôle, du matériel de construction et des outils.

Noël 2013. Comme souvent, je me trouve quelque part dans le monde, et comme souvent, je me fais la promesse que c’est la dernière fois que je passe Noël loin de ma famille et de mes amis.

Je suis aux Philippines depuis le 20 novembre. Ma principale préoccupation en ce moment, c’est les familles de pêcheurs à qui nous avons rendu visite cette semaine. Elles vivent dans l’archipel de Coron, dans le nord de l’île principale de Palawan.

Après Noël, nous distribuerons des outils et du matériel de construction pour abris d’urgence et donnerons aux familles une modeste somme d’argent. D’ici là, les bénévoles de la Croix-Rouge philippine pourront de nouveau nous aider. Ils sont actuellement tous en vacances de Noël bien méritées, eux qui ont œuvré inlassablement depuis le passage du typhon.

Dans ces familles de pêcheurs de Coron, rien, absolument rien, ne rappelle Noël. Les gens sont très pauvres et vivent exclusivement de la pêche. Le typhon a anéanti leurs bateaux, endommagé ou détruit leurs huttes; il les a privés de leurs moyens de subsistance.

Même si les Philippins sont catholiques en majeure partie, nombre d’entre eux vivant sur les petites îles isolées ne fêtent pas Noël. Ils tentent de réparer leurs bateaux et leurs cabanes, en espérant que la mer se remettra bientôt des ravages du typhon. Les croyants, eux, s’octroieront malgré tout une courte pause dans les travaux de déblayage et assisteront à la messe de Noël dans la petite église du village, dont le toit a lui aussi souffert. 

La musique de Noël ne retentit que dans les rues de la grande ville de Coron, où des décorations scintillant de mille couleurs rappellent la fête qui approche. Ici, Noël est célébré, même si quelque chose a changé depuis l’an passé.

Ça y est, je deviens sentimentale. Demain, j’allumerai une bougie rapportée de Suisse et penserai à ceux que j’aime.