Séisme au Népal

Népal: la CRS augmente son aide d’urgence

La Croix-Rouge suisse (CRS) porte son soutien aux victimes du séisme au Népal à un million de CHF. Six logisticiens sont sur le terrain et coordonnent les opérations d’aide du Mouvement international de la Croix-Rouge.

Au Népal, le bilan du violent séisme du 25 avril ne cesse de s’alourdir. S’il s’élevait à 5500 morts le 1er mai, le gouvernement estime cependant que la catastrophe aura coûté la vie à près de 10 000 personnes. 130 000 maisons ont été détruites, 85 000 autres endommagées. Ainsi, 2,8 millions de personnes se retrouvent sans toit et ont besoin d’aide au plus vite.

Logisticiens sur place

Entre-temps, l’aide internationale afflue. Des biens de secours arrivent du monde entier. A Katmandou, six spécialistes de la CRS sont chargés, aux côtés d’une équipe finno-danoise, d’assurer la logistique de l’ensemble des biens de première nécessité acheminés par le Mouvement international de la Croix-Rouge. Il s’agit notamment d’organiser l’entreposage des marchandises, leur transport par camion et l’approvisionnement en carburant, afin que l’aide parvienne le plus rapidement possible aux survivants. Des experts de la CRS sillonnent en outre la région sinistrée pour évaluer les besoins. «Dans l’immédiat, il nous faut surtout des bâches pour permettre aux habitants de réparer provisoirement leurs maisons», rapporte Frédéric Blas, logisticien CRS expérimenté, depuis la ville de Dhading, à trois heures et demie au nord-ouest de Katmandou. Dans cette région, les villages sont détruits à 60%, voire 80%, et dans les vallées reculées, les routes sont fortement endommagées.

Pays prioritaire de la CRS

Engagée au Népal depuis 40 ans dans le cadre d’un programme de santé à long terme, la CRS entretient des contacts étroits avec la Croix-Rouge népalaise. L’équipe sur place participe également aux opérations de secours.

Suite au séisme dévastateur, la CRS a débloqué un million de CHF au titre de l’aide d’urgence. Outre les logisticiens et leur matériel, elle achemine 5000 bâches et des outils dans la région touchée par la catastrophe.