Serbie

L’accès à la communication, élément de l’aide d’urgence

La CRS a soutenu l’action de la Croix-Rouge de Serbie en fournissant des vêtements, des couvertures et des repas chauds aux nombreux réfugiés qu’abrite le pays. Elle a également contribué à faciliter la communication de ces derniers avec leurs proches.

Bien que la route des Balkans soit pratiquement fermée depuis la conclusion de l’accord entre la Turquie et l’Union européenne, il y a un peu plus d’un an, quelque 1400 réfugiés arrivent encore chaque semaine en Serbie. La Croix-Rouge suisse (CRS) a soutenu les secours d’hiver de la Croix-Rouge de Serbie en fournissant habits chauds, sous-vêtements, chaussettes, chaussures et couvertures. Elle a également mis à disposition des conteneurs mobiles pour les distributions. Cette aide a bénéficié à 5000 personnes au moins.

La CRS a aussi contribué à la formation de bénévoles Croix-Rouge en Serbie aux questions de migration, de traite d’êtres humains et de préparation aux catastrophes.

Repas chauds

Avec l’aide de la CRS, la Croix-Rouge de Serbie a pu équiper des cuisines supplémentaires à Subotica, Sombor et Kikinda et préparer ainsi des repas chauds pour les réfugiés.

Accès à Internet

Pour que les migrants forcés puissent rester en contact avec leur famille ou s’informer des derniers événements survenus dans leur ancienne patrie, ils ont besoin d’un accès à Internet. Beaucoup ont un smartphone, mais n’ont pas l’argent nécessaire pour acheter une carte SIM. Grâce au wifi installé avec le soutien de la CRS, les personnes hébergées dans les centres pour requérants d’asile, comme ceux de Krnjaca ou de Bogvodaja, ou dans les camps de réfugiés comme celui de Principovac, à Sid, près de la frontière croate, bénéficient d’un accès gratuit à Internet.