Aide d’urgence

La souffrance des victimes du conflit du Haut-Karabakh

Depuis la fin septembre, les hostilités ont provoqué la mort de centaines de personnes et détruit une bonne part des infrastructures, forçant de nombreuses familles à prendre la route pour se mettre à l’abri. La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge s’activent pour porter assistance à la population civile des deux camps.

Malgré les tentatives de cessez-le-feu, les combats n’ont cessé de s’intensifier depuis le 27 septembre, date à laquelle le conflit du Haut-Karabakh s’est réveillé. Les images de maisons en ruine et de corps au milieu des débris attestent la violence des bombardements. La population civile subit de plein fouet la résurgence d’une guerre dont elle n’a jamais été vraiment libérée depuis plus de 30 ans. Les chiffres sont encore provisoires, mais l’on parle déjà de centaines de morts et de milliers de blessés. Et des personnes toujours plus nombreuses ont pris la route pour tenter de se mettre à l’abri. Certaines familles ont trouvé refuge avec enfants et grands-parents dans des hôtels, des écoles ou des bâtiments communaux. Les moins chanceux doivent se loger dans des bâtisses non chauffées.

Soutien des Croix-Rouge et Croissant-Rouge locaux

La Croix-Rouge arménienne et le Croissant-Rouge d’Azerbaïdjan ont mobilisé leurs bénévoles pour porter assistance aux victimes. Près de 9000 personnes ont reçu l’appui de la Croix-Rouge arménienne sous la forme d’une aide alimentaire, d’articles d’hygiène, de premiers secours ou encore d’un soutien psychosocial. Près de 350 ménages ont bénéficié d’un dispositif similaire de la part du Croissant-Rouge d’Azerbaïdjan, dont les bénévoles s’occupent également du transport des blessés. Les deux Sociétés sœurs s’engagent aussi dans la collecte de dons de sang afin de garantir des stocks suffisants.

Le Mouvement international se mobilise

Le CICR a octroyé des allocations en espèces à plus de 3000 familles ayant perdu leur maison. Ses équipes ont aussi distribué des fournitures médicales, du matériel et des couvertures aux hôpitaux, ainsi que des paquets alimentaires et des kits d’hygiène. Le CICR poursuit ses visites aux prisonniers de guerre et aux civils détenus dans le cadre du conflit. De son côté, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge soutient la Croix-Rouge arménienne et le Croissant-Rouge d’Azerbaïdjan à hauteur d’un peu plus d’un million de francs. La CRS, avec l’aide de la Confédération, se tient également aux côtés de ses deux Sociétés sœurs dans cette situation d'urgence. La Croix-Rouge arménienne est soutenue par une contribution de 320 000 CHF pour l'aide hivernale au profit des personnes arrivant du Haut-Karabakh. Enfin, la CRS met une personne à disposition dans le domaine logistique à Bakou, en Azerbaïdjan, pour les mois de novembre et de décembre.