Inondations en Asie

Désolation au Népal et au Bangladesh

Les pluies diluviennes qui se sont abattues plusieurs jours durant sur le Népal et le Bangladesh ont provoqué de graves inondations. On compte des dizaines de milliers de sans-abri. Des bénévoles de la Croix-Rouge se mobilisent sur le terrain pour appor-ter une aide d’urgence. Certaines des zones d’intervention de la CRS sont sinistrées.

«Des milliers de familles ont perdu non seulement leur toit, mais aussi leurs terres et leur bétail. Tout a été englouti par les crues. Il faudra des années aux victimes pour surmonter les conséquences de la catastrophe», rapporte Kamal Baral, coordinateur pays de la Croix-Rouge suisse (CRS), présent sur place. Sur les 31 districts népalais touchés par les inondations, quatre se trouvent dans le Midwest, une région où la CRS mène depuis de nombreuses années des projets humanitaires à long terme. Pendant la mousson, les inondations y sont récurrentes, si bien que la CRS concentre son action sur la prévention et la préparation aux catastrophes: mise en place de dispositifs d’alerte précoce, organisation d’exercices d’évacuation, formation de bénévoles locaux, etc.

De nombreuses routes coupées

Les bénévoles de la Croix-Rouge népalaise s’efforcent aujourd’hui d’intervenir dans la mesure de leurs moyens, distribuant des biens de secours dans l’ensemble des zones sinistrées. Ils recherchent des personnes disparues et aident les familles qui ont tout perdu à trouver un abri. La situation est d’autant plus précaire qu’il continue de pleuvoir et que le niveau des eaux ne cesse de monter. Les glissements de terrain se succèdent, et les routes sont coupées. Des dizaines de milliers de personnes sont privées d’eau potable et de nourriture. On déplore des dizaines de victimes ainsi que d’innombrables disparus. La délégation de la CRS évalue actuellement avec la Croix-Rouge népalaise la nécessité d’intensifier les opérations d’aide d’urgence.

Situation précaire au Bangladesh

Au Bangladesh aussi, le bilan humain de ces précipitations particulièrement violentes s’alourdit de jour en jour. Dix-neuf districts sont touchés dans le sud du pays, un territoire situé à faible altitude, et dans les régions montagneuses du nord. Des bénévoles du Croissant-Rouge du Bangladesh ravitaillent les communautés touchées en biens de première nécessité tels qu’eau potable, ustensiles de cuisine et bâches destinées à la construction d’abris d’urgence. La CRS examine en ce moment si une aide d’urgence supplémentaire est nécessaire dans sa région d’intervention.

Le Népal et le Bangladesh figurent parmi les pays les plus pauvres de la planète. Le combat qu’ils mènent contre la pauvreté pâtit sans cesse des nouvelles catastrophes naturelles qui s’abattent sur eux. En 2015, en l’espace d’un mois, deux violents séismes ont ainsi dévasté le nord-ouest du Népal. Quant au Bangladesh, il subit presque chaque année de vastes inondations.