Tempête tropicale Idai

Mozambique: l’aide internationale de la Croix-Rouge s’organise

Au lendemain du cyclone Idai, les secours continuent d’arriver au Mozambique. Dans la ville de Beira l’équipe dépêchée par la Croix-Rouge suisse (CRS) coordonne la distribution des biens de secours envoyés par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Quelque 400 000 personnes sont tributaires d’une aide d’urgence.

Les sept logisticiens expérimentés de la CRS ont atterri le 22 mars au Mozambique. Déployés dans la ville de Beira, dévastée par la tempête, ils ont pour mission de réceptionner les biens de première nécessité envoyés par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de faire en sorte qu’ils parviennent le plus rapidement possible aux sinistrés. Les défis sont considérables. Un grand nombre de localités sont encore coupées du monde extérieur. Il est par ailleurs difficile d’évaluer l’ampleur de la catastrophe. Suite aux pluies diluviennes qui ont accompagné le cyclone, y compris au Malawi et au Zimbabwe voisins, plusieurs barrages ont cédé, et des cours d’eau sont sortis de leur lit. Des régions entières sont sous les eaux, et les habitations, les champs et les routes ont subi de profonds ravages.

De l’eau potable pour 20 000 sinistrés

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a dépêché sur place d’autres spécialistes chargés d’approvisionner 20 000 personnes en eau potable et de leur donner accès à des installations sanitaires. Au cours des prochains jours, du matériel continuera d’arriver afin d’équiper au moins 200 000 victimes qui ont perdu leur toit. Par ailleurs, il faut aussi assurer la prise en charge médicale des sinistrés, car le risque que des maladies comme le choléra et le paludisme se propagent est réel du fait de la stagnation d’eaux insalubres.

Dans les premiers jours qui ont suivi la tempête, des bénévoles de la Croix-Rouge du Mozambique ont évacué par bateau des sinistrés, dispensé les premiers secours et distribué à environ 1500 familles des bâches et des outils destinés à la construction d’abris provisoires – du matériel qui avait été stocké sur place à titre préventif en raison de la récurrence des tempêtes et des inondations dans la région.

La CRS lance un appel aux dons

Dans la nuit du 14 au 15 mars, le cyclone Idai a balayé le Mozambique avec des vents entre 170 et 190 km/h. A Beira, deuxième ville du pays, et dans les environs, les destructions sont considérables. Le Zimbabwe et le Malawi ont également été durement touchés.

Pour secourir les victimes, la CRS est tributaire de dons. Elle s’est jusqu’ici engagée, avec le soutien de la Confédération, à débloquer une aide de 500 000 francs.