Journal de mission Ebola

15 septembre 2014 La mort frappe si soudainement

Kenema / Sierra Leone, 15 septembre 2014

Je serai brève aujourd’hui car je suis fatiguée: hier, j’ai travaillé de nuit. Je gagne chaque jour en assurance au contact des patients. Nous formons une équipe de plus en plus soudée et solidaire. Vers le matin, l’état de l’un des malades nous a alarmés. L’homme était tout à coup en proie à une agitation extrême. Quand je me suis rendue à son chevet, il ne réagissait plus et n’était plus en mesure de boire. Une nouvelle fois, faute de pouvoir faire davantage, j’ai veillé à ce que le patient soit installé le plus confortablement possible. Je l’ai couvert. Il est mort peu avant l’arrivée de la relève. Tout est allé incroyablement vite.

La population nous manifeste beaucoup de bienveillance. Notre intervention est très appréciée. Mais j’ai conscience que, suivant l’évolution de la situation, les choses peuvent rapidement basculer.