Communiqué aux médias

Des bénévoles contre l’isolement social – service de visite et d’accompagnement de la CRS

En Suisse, une personne sur trois se sent seule. Le service de visite et d’accompagnement de la Croix-Rouge suisse (CRS) s’occupe des personnes isolées, bien souvent des seniors, chez qui le risque de se retrouver coupé de la société est particulièrement élevé. En 2020, malgré les difficultés liées à la pandémie, ses bénévoles ont ainsi accompli pas moins de 120 000 heures de travail.

La solitude subie est un problème pesant qui altère le bien-être psychique, le risque augmentant avec l’âge. Une mobilité moindre et la disparition de proches font qu’il devient en effet de plus en plus compliqué avec le temps de maintenir son réseau de contacts. En 2017, selon l’enquête suisse sur la santé, près de 70 000 personnes âgées se sentaient seules. Et la pandémie de coronavirus n’a fait qu’aggraver la situation: les seniors se sont encore davantage mis en retrait de la société, et l’interdiction des visites dans les EMS les a frappés de plein fouet. Résultat, le sentiment de solitude s’est encore accru chez les plus de 65 ans, comme l’a confirmé une enquête menée au printemps 2020 par la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest.

Les mesures de protection changent la donne

Si son utilité n’était plus à démontrer depuis longtemps, le service de visite et d’accompagnement a cependant encore gagné en importance avec la crise du coronavirus. Proposé par 22 associations cantonales de la Croix-Rouge, il bénéficie à 9400 clientes et clients. Au plus fort de la pandémie, la CRS a su faire preuve d’une grande flexibilité pour leur permettre de continuer à profiter de ce soutien, notamment à travers la mise en place d’un accompagnement téléphonique, le déploiement d’un service de livraison à domicile et le recrutement de bénévoles plus jeunes. En outre, depuis l’entrée en vigueur à la mi-2020 d’un strict plan de protection, les bénévoles relevant des groupes à risque ont pu reprendre leurs interventions. «Grâce aux mesures de protection et à la vaccination, nous pouvons à nouveau rendre visite aux personnes concernées et leur offrir le soutien nécessaire», souligne Andreas Bircher, chef du service Aide de la CRS.

Rencontre autour d’un café, promenade ou jeux de société: ces contacts sociaux avec des bénévoles apportent un peu de distraction dans le quotidien des bénéficiaires et sont en cela indispensables à leur maintien en bonne santé. La prestation, gratuite, est ajustable en fonction des besoins, depuis la visite hebdomadaire par une seule et même personne jusqu’à l’accompagnement ponctuel à un rendez-vous. Elle bénéficie à des personnes de plus de 65 ans et à des malades qui vivent isolés ou sont limités dans leur mobilité.

Les offres dans votre région

Sélectionnez votre canton pour découvrir toutes les possibilités qu’offre la CRS.

Newsletter