Pandémie de coronavirus en Bosnie-Herzégovine

Offres pour les groupes les plus vulnérables et aide psychosociale

La Croix-Rouge suisse (CRS) appuie les efforts de ses Sociétés sœurs dans la trentaine de pays où elle intervient. En Bosnie, des biens de première nécessité sont distribués aux aînés, aux personnes défavorisées et aux migrants. Par ailleurs, un numéro de téléphone a été mis en place pour qui souhaite obtenir un soutien psychosocial.

En Bosnie-Herzégovine aussi, le nombre de cas de personnes infectées par le coronavirus augmente de jour en jour. Des employés du système de santé figurent également parmi les malades, ce qui alimente l’inquiétude quant à une saturation des capacités hospitalières. Ainsi, certains services de l’hôpital de Tuzla, dont celui de cardiologie, ont dû fermer faute de personnel. 

Le dispositif d’aide de la Croix-Rouge

En collaboration avec les autorités, la Croix-Rouge de Bosnie-Herzégovine mène auprès des groupes vulnérables un travail de sensibilisation aux risques sanitaires et aux mesures de précaution. Parallèlement, elle apporte une aide directe en approvisionnant les aînés et les personnes socialement défavorisées qui ne peuvent pas sortir de chez elles en colis alimentaires, médicaments et articles d’hygiène. Le service de soins à domicile proposé dans plusieurs régions est maintenu sous réserve du respect strict des consignes de sécurité.

Ceux que la situation inquiète ou angoisse peuvent appeler un numéro mis en place par la Croix-Rouge et obtenir un soutien psychosocial. L’organisation prête main-forte à la protection civile et aux établissements de santé dans le montage des tentes destinées au tri des malades et au placement en quarantaine. Elle met également à disposition du matériel (tentes, lits de camp, literie, etc.). 

Dans le district de Brčko, la Croix-Rouge assure le service de secours au moyen d’ambulances. A la frontière avec la Croatie, une équipe mobile continue d’effectuer des rondes à la recherche de migrants qui ne sont pas hébergés dans les centres pour réfugiés. Elle les soigne et leur fournit de la nourriture et des biens de première nécessité. La Croix-Rouge a un besoin urgent de masques, de gants et de désinfectant pour mener à bien toutes ses activités. 

Dans la trentaine de pays où elle est engagée, la CRS appuie les efforts de ses Sociétés sœurs et entretient des contacts avec les autorités locales. L’objectif est de ralentir voire de prévenir la transmission du coronavirus, de venir en aide aux communautés touchées, de maintenir l’accès aux services sociaux et sanitaires essentiels et d’atténuer l’impact psychologique de la pandémie sur les populations.