Pandémie de coronavirus au Ghana

Emissions radio et permanences téléphoniques pour dissiper les rumeurs liées au coronavirus

La Croix-Rouge suisse (CRS) appuie les efforts de ses Sociétés sœurs dans la trentaine de pays où elle intervient. Au Ghana, des émissions de radio sensibilisent la population aux mesures d’hygiène.

Au Ghana, pour limiter la propagation de la maladie, les citoyens sont tenus d’appliquer les mesures de distanciation sociale. Les écoles, églises et mosquées sont fermées, et certaines villes ont mis en place un confinement strict.

L’aide de la Croix-Rouge

En collaboration avec les services de santé du pays, la Croix-Rouge ghanéenne a lancé une vaste campagne pour sensibiliser la population à la distanciation sociale et au lavage correct des mains. Néanmoins, il s’avère tout aussi important de déconstruire les rumeurs et les fausses informations qui circulent au sujet du Covid-19. Pour ce faire, la Croix-Rouge ghanéenne a rapidement adapté ses activités de projet et consacré pas moins de seize émissions de radio à la pandémie durant le mois de mars. Plus de 180 auditrices et auditeurs ont pu faire part à l’antenne de leurs inquiétudes et poser leurs questions. Par ailleurs, la Croix-Rouge a mis sur pied des permanences téléphoniques gratuites qui s’avèrent un moyen efficace pour identifier les lacunes et les fausses informations afin d’adapter sa communication en conséquence. Elle diffuse sur les médias sociaux les messages multilingues développés par les services de santé, et ses bénévoles les relaient dans leurs villages. L’objectif est d’informer 60% de la population de cette manière. La Croix-Rouge ghanéenne a également prévu d’apporter un soutien financier aux ménages les plus vulnérables, car ce sont précisément les personnes travaillant dans le secteur informel qui ont massivement perdu leur emploi et, ainsi, leur moyen de subsistance. 

Dans la trentaine de pays où elle est engagée, la CRS appuie les efforts de ses Sociétés sœurs et entretient des contacts avec les autorités locales. Elle a pour objectif de ralentir voire de prévenir la transmission du coronavirus, de venir en aide aux communautés touchées, de maintenir l’accès aux services sociaux et sanitaires essentiels et d’atténuer l’impact psychologique de la pandémie sur les populations.