Coronavirus en Suisse

Coronavirus: la CRS aux côtés des personnes touchées ou à risque

En contact étroit avec les autorités, le Siège de la Croix-Rouge suisse (CRS) suit de près l’évolution de la situation. Parallèlement, les associations cantonales de la Croix-Rouge et les samaritains adaptent en continu leurs prestations de façon à ne pas laisser de côté les plus vulnérables de notre société. Nous portons assistance aux personnes en détresse qui sont tributaires d’une aide.

Dans la mesure de leurs possibilités, les associations cantonales de la Croix-Rouge adaptent leurs prestations aux besoins des plus vulnérables. La Croix-Rouge de Bâle-Ville a ainsi mis sur pied un service de livraison des commissions pour les gens en quarantaine qui ne peuvent pas quitter leur domicile. Actuellement, 20 bénévoles sont mobilisés et ravitaillent les personnes concernées. «Cette offre bénéficie aux groupes les plus vulnérables et à risque: aînés, malades, familles ou encore migrants», explique Mathias Kippe, de la Croix-Rouge de Bâle-Ville. La CRS évalue la possibilité d’étendre ce service à d’autres régions.

Dans plusieurs cantons – par exemple à Schaffhouse et à Saint-Gall –, les samaritains ont déjà été sollicités par les autorités: ils sont ainsi prêts à intervenir immédiatement. A l’hôpital cantonal de Lucerne, une équipe va prêter main-forte au personnel de santé. Les samaritains assument par ailleurs des tâches de prise en charge sous la direction de l’état-major cantonal de conduite de Thurgovie.

Depuis mi-mars, six femmes du Service Croix-Rouge sont en mission au sein du bataillon hôpital 5 de l’armée suisse – et d’autres suivront. Elles soutiennent le personnel de santé dans les hôpitaux pour lutter contre le coronavirus. Depuis plus de 100 ans, ces femmes s’engagent pour des personnes en détresse, ce dans l’esprit Croix-Rouge. Le Service Croix-Rouge est constitué de 250 femmes qui disposent d’une formation professionnelle dans le domaine médical et accomplissent volontairement leur service pour soutenir le service sanitaire de l’armée suisse. 

Les familles ont besoin de notre soutien

En raison de l’explosion de la demande, il n’est pas certain que les services de garde d’enfants à domicile de la CRS puissent satisfaire tous les clients. Les associations cantonales de la Croix-Rouge s’efforcent de répondre aux demandes en parant au plus pressé. Aussi se concentrent-elles sur les cas urgents: enfants malades, situations de crise familiale ou interventions en faveur de parents travaillant dans les soins. Le personnel mobilisé applique toutes les mesures de protection requises. De nouvelles offres sont actuellement à l’étude.

D’autres prestations de la Croix-Rouge, telles que le service des transports, le service de soutien aux proches aidants ou le service de visite et d’accompagnement, connaissent une situation similaire. Pour toute question ou tout complément d’information, merci de vous adresser à la Croix-Rouge de votre région.

Informations multilingues sur le coronavirus

Des publications de l’OFSP sur le coronavirus sont disponibles en plusieurs langues sur le site migesplus. Grâce à ce portail en ligne, la CRS est en mesure de fournir à la population migrante des informations actualisées sur le virus et de relayer les mesures de communication de l’OFSP.

La CRS se conforme aux recommandations des autorités

Face à la propagation du coronavirus, la CRS, en sa qualité d’organisation de santé, estime qu’il est de son devoir vis-à-vis de la population de maintenir ses prestations partout où cela est possible tout en protégeant ses collaborateurs, ses bénévoles, ses clients et ses patients. Elle aligne ses recommandations aux collaborateurs et bénévoles sur celles de l’OFSP.

Suspension des cours

En raison de la situation particulière qui prévaut actuellement et des nouvelles mesures de précaution arrêtées par le Conseil fédéral, les cours et formations sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.