Application de traçage SwissCovid

Application de traçage – un outil de protection de la population

Le traçage des contacts est essentiel pour casser les chaînes de transmission et prévenir de nouveaux cas. La CRS estime que l’application SwissCovid est un outil important pour endiguer la pandémie. Cette solution technique développée en Suisse satisfait aux normes les plus exigeantes en matière de protection des données.

L’assouplissement récent des restrictions imposées à la population et à l’économie du fait de la crise du coronavirus constitue une étape importante sur la voie de la normalité. Cependant, la prévention de nouvelles infections reste un défi pour l’ensemble de la société. Pour le relever, une articulation optimale de tous les moyens disponibles s’impose.

Prévenir les nouvelles contaminations

La lutte contre le virus exige une intervention efficiente: les personnes infectées doivent être repérées, isolées et testées dans les meilleurs délais. La rupture des chaînes de contamination passe par le traçage des contacts.

Forts de ce constat, des chercheurs suisses ont développé une application qui informe ses utilisateurs en cas d’exposition au virus. Elle les incite à consulter de façon à prendre les mesures qui s’imposent. Le Parlement a approuvé la base légale lors de sa session d’été 2020, permettant ainsi le déploiement rapide de l’application. Conformément aux dispositions juridiques, son utilisation se fera sur une base volontaire.

Protection des données made in Switzerland

La Croix-Rouge suisse (CRS) considère l’application SwissCovid comme un important outil de protection de la population.

La technologie utilisée repose sur les principes suivants: l’application dispose d’un code source visible et vérifiable par tous et ne permet pas un accès centralisé aux données de localisation ou aux données personnelles. La solution développée constitue à l’échelle mondiale une percée dont notre pays peut être fier. Le code source peut être réutilisé par d’autres Etats. La CRS est d’ailleurs favorable à ce que l’application suisse puisse également être adaptée par d’autres pays.

Le multilinguisme au service de l’accessibilité

Disponible dans les langues nationales et en anglais, l’application de traçage a été traduite, à l’initiative et avec le soutien de la CRS, dans les principales langues des populations migrantes (portugais, espagnol et bosniaque/croate/serbe) de façon à être accessible au plus grand nombre. Son lancement est prévu fin juin.

Agir rapidement et dans l’intérêt des personnes concernées

La CRS attache beaucoup d’importance aux points suivants:

  • Dépister rapidement: la contagion est particulièrement forte au début de l’infection. Des tests doivent donc être effectués rapidement et gratuitement après tout contact avec une personne infectée – en vue également d’informer dans les meilleurs délais d’autres personnes potentiellement contaminées. La recommandation actuelle de procéder à des tests de dépistage en cas de symptômes n’offre pas de garantie: en effet, environ la moitié des porteurs sont asymptomatiques. Afin de lever toute incertitude, les tests doivent être répétés ultérieurement si nécessaire.
  • Prévenir les préjudices économiques: l’auto-isolement et la quarantaine ne doivent occasionner aucune perte de revenu. Des allocations pour perte de gain suffisantes doivent donc être prévues, notamment pour les personnes indépendantes.