Vieil or pour redonner la vue

Orpailleurs en blouse blanche

Depuis de longues années, les médecins-dentistes Walter Hunziker et Robin Uvira envoient à la CRS l’or dentaire prélevé dans leur cabinet d’Ittigen. Avec leurs patients, ils permettent ainsi d’aider des personnes aveugles en Afrique et en Asie.

Vous aussi, offrez le plus beau des cadeaux. Voici comment vous pouvez agir

Faites don de votre or dentaire
parlez-en à votre dentiste. Grâce au partenariat conclu avec la Société suisse des médecins-dentistes, tous les cabinets affiliés disposent d’enveloppes spéciales destinées à l’envoi d’or dentaire.

Donnez une seconde vie à vos vieux bijoux
en les envoyant bien emballés à l’adresse suivante: CRS, Redonner la vue, Rainmattstrasse 10, 3001 Berne.

Faites un don d’argent
il suffit de 50 CHF pour financer une opération de la cataracte.

Radieuse, elle s’assoit sur le fauteuil. Rien ne trahit le petit trésor que dissimule son sourire. Elsbeth Ruch consulte aujourd’hui le Dr Walter Hunziker pour qu’il procède au remplacement d’une couronne céramo-métallique. Or le noyau du dispositif contient de l’or. Le praticien est sur le point de retirer la couronne posée il y a une cinquantaine d’années suite à un accident de ski pour la remplacer par une tout céramique. Jusqu’au détachement complet de l’ancienne, il travaille concentré. C’est le moment que choisit ce dentiste expérimenté pour poser une question dont dépend peut-être le
salut d’un habitant d’Afrique ou d’Asie: «Souhaitez-vous offrir l’or dentaire retiré à la Croix-Rouge suisse (CRS)?» Et de préciser: «Faire ce don, c’est permettre à un aveugle de recouvrer la vue.»

«L’or dentaire au secours des malvoyants et des aveugles: une idée géniale»,

Walter Hunziker

Surprise, Elsbeth Ruth donne immédiatement son accord. L’assistante emballe les débris de couronne dans une petite enveloppe jaune sur laquelle elle appose une adresse autocollante. L’or dentaire sera acheminé directement à la CRS par la poste. Depuis l’ouverture de leur cabinet dentaire en  1992, Walter Hunziker et Robin Uvira ont déjà envoyé plusieurs centaines de ces enveloppes. «Pour nous, c’est un geste qui va de soi, témoigne Robin Uvira. Moyennant l’accord de nos patients, nous donnons à la CRS l’intégralité de l’or dentaire prélevé au cabinet.» Et d’ajouter, un sourire aux  lèvres: «Nous refusons même d’être mis en communication avec les négociants de vieil or, qui lorgnent nos résidus.» Les dons que la CRS reçoit de très nombreux cabinets sont fondus chaque trimestre. Le produit de la vente des métaux précieux est reversé aux programmes ophtalmologiques menés dans des pays particulièrement déshérités d’Afrique et d’Asie. «L’idée est géniale, affirme Walter Hunziker. Il est possible, à peu de frais, de soustraire une personne à une vie de dépendance.»

Une nouvelle vie pour 50 CHF
La CRS intervient actuellement au Ghana, au Togo, au Mali, au Népal et au Kirghizistan, où elle s’associe à ses Sociétés soeurs locales pour combattre la cécité liée à la pauvreté. Une action qui passe par la prise en chargemédicamenteuse ou chirurgicale des affections oculaires, la prévention par le dépistage et la sensibilisation et la formation de professionnels et de bénévoles. La mobilisation des dentistes suisses vise à répondre à une véritable urgence: dans le monde, un enfant perd la vue chaque minute, et un adulte, toutes les dix secondes. La plupart de ces cas sont dus à la pauvreté: faute d’un accès aux soins et aux médicaments dans ces régions délaissées de la planète, des maladies pourtant curables évoluent souvent vers la cécité. La plus répandue est la cataracte. Sous nos latitudes, où le remplacement du cristallin par une lentille artificielle est une opération de routine, quasiment plus personne ne devient aveugle des suites de cette affection. Il en va tout autrement dans les pays où intervient la CRS. Cependant, il suffit de 50 CHF pour redonner la vue à une personne et, ainsi, lui permettre de travailler et de subvenir aux besoins des siens.

Un humour inoxydable
Walter Hunziker s’attelle à la pose de la nouvelle couronne: il ne faudrait tout de même pas qu’Elsbeth Ruch reparte avec une dent en moins. Le nouveau dispositif tout céramique ne contient pas d’or. Le traitement est à peine terminé que la vaillante patiente plaisante déjà:«J’ai une autre couronne, dit-elle, mais ne comptez pas sur moi pour en faire don avant qu’elle doive être remplacée!»