Philippines

Typhon Haiyan: opérations de reconstruction dans trois régions

La phase d’aide d’urgence s’étant achevée, c’est désormais la planification des opérations de reconstruction qui bat son plein aux Philippines. La CRS poursuit son engagement à travers un programme déployé dans trois régions sinistrées.

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan balayait certaines parties des Philippines. En quelques jours seulement, la Croix-Rouge suisse (CRS) se mobilisait sur place pour venir en aide à ceux qui avaient tout perdu. Aujourd’hui, cinq mois plus tard, la priorité est à la reconstruction. La CRS prévoit s’intervenir ces trois prochaines années dans trois des régions touchées par le typhon: Capiz, Ormoc et Palawan.

Des abris provisoires pour 5000 familles

Dans les semaines qui ont suivi la catastrophe, la CRS a distribué des matériaux de construction, des outils et de la tôle à 5000 familles sur les îles de Bantayan et de Palawan. Ainsi, les habitants ont pu s’atteler immédiatement à la réparation de leurs maisons détruites. Ils n’ont pas tardé à ériger des abris provisoires afin de se protéger de la chaleur et des intempéries.

Sur l’île de Palawan, chaque famille s’est en outre vu remettre un montant de 2000 pesos en espèces (env. 40 CHF) afin de pouvoir acquérir du matériel de construction supplémentaire ou embaucher un artisan pour réaliser des travaux nécessitant l’intervention d’un professionnel. D’après les expériences rapportées, les fonds ont été utilisés à 90% pour la construction et à 10% pour l’acquisition de biens d’usage courant tels que denrées alimentaires ou articles d’hygiène.

Malgré le tourisme, une pauvreté endémique

Sur l’archipel de Palawan – qui s’égrène tout à l’ouest des Philippines –, le typhon a ravagé des villages entiers. Si certains habitants peuvent vivre du tourisme, d’autres, dans l’arrière-pays, sont en proie à une pauvreté extrême. Aux côtés de la Croix-Rouge philippine, la CRS prévoit de soutenir les opérations de reconstruction menées sur place, en particulier dans les régions isolées et difficiles d’accès.

Le directeur de la CRS se rend auprès des sinistrés

Lors d’un séjour d’une semaine aux Philippines, Markus Mader, directeur de la CRS, a pu se rendre compte par lui-même des progrès accomplis et du travail qui reste à fournir. Il s’est notamment entretenu avec des représentants de la Croix-Rouge philippine et d’autres acteurs essentiels. Sur l’île de Coron, dans la province de Palawan, il est allé à la rencontre de familles sinistrées qui ont bénéficié de l’aide d’urgence et que la CRS continue de soutenir.