Séisme en Italie

L’Italie continue de vivre dans la peur – la Croix-Rouge intervient sur place

La série noire continue. Dimanche 30 octobre, un violent séisme a plongé les habitants du centre de l’Italie dans la peur et causé des dégâts considérables. La CRS se tient prête à apporter son aide à la Croix-Rouge italienne.

Après le séisme de magnitude 6,5 du dimanche 30 octobre, la Croix-Rouge italienne intervient aux côtés de la protection civile et participe aux mesures de recherche et de sauvetage. Elle a également mis à disposition des ambulances et des véhicules spéciaux supplémentaires. Quelque 200 bénévoles de la Croix-Rouge italienne distribuent de la nourriture préparée dans des cuisines mobiles et fournissent un soutien psychosocial.

L’épicentre du tremblement de terre est situé à 70 km au sud-ouest de Pérouse, dans une région qui a déjà été touchée à plusieurs reprises par de violentes répliques au cours des dernières semaines. Le mercredi 26 octobre, deux fortes secousses ont causé d’importants dégâts. Le 24 août, un séisme avait coûté la vie à près de 300 personnes dans le Latium et ses environs.

Des dizaines de milliers de sans-abri

Selon un bilan provisoire, le séisme de dimanche a fait de nombreux blessés, mais pas de morts. En effet, les habitants avaient déjà abandonné leurs maisons après le premier tremblement de terre. Certaines zones avaient été complètement évacuées. On compte des dizaines de milliers de sans-abri.

La Croix-Rouge suisse (CRS) reste en contact avec ses partenaires en Italie et a proposé son soutien. Jusqu’à présent, il ne lui a pas été demandé d’agir. Si une intervention directe de la CRS ne s’avère pas nécessaire, les dons versés en faveur de l’aide d’urgence seront transmis à la Croix-Rouge italienne.