Hurrikan Matthew

Haïti: déploiement de l’aide d’urgence Croix-Rouge

Après l’ouragan Matthew, qui a causé des dégâts considérables en Haïti, la Croix-Rouge suisse débloque dans l’immédiat un million de CHF au titre de l’aide d’urgence. Elle s’attache avant tout à mener des activités de prévention du choléra, à distribuer des biens de secours et à soutenir l’aide du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sur le plan logistique.

Un quart de la somme débloquée, soit environ 250 000 CHF, sera utilisé dans la région de Léogâne, où la Croix-Rouge suisse (CRS) est présente depuis le violent séisme de 2010. Le reste des fonds, pour l’heure 750 000 CHF, est engagé en soutien à l’aide du Mouvement international. La CRS finance la distribution de biens de première nécessité tels que des articles ménagers et d’hygiène ainsi que des kits de réparation et des bâches destinés à réhabiliter provisoirement les hébergements. Des bénévoles de la Croix-Rouge distribuent les biens de secours aux familles qui ont tout perdu dans la tempête.

Le week-end dernier, la CRS a en outre dépêché en Haïti une équipe de six logisticiens expérimentés, chargée par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge d’évaluer les besoins sur place, de réceptionner l’ensemble des biens de secours envoyés par le Mouvement international depuis l’étranger et de coordonner leur distribution dans les régions sinistrées.

Nouvelle publication
Consacré à la résilience, le Rapport sur les catastrophes dans le monde 2016 appelle à repenser la gestion de catastrophes. Selon ses auteurs, le renforcement de la capacité de résistance des populations permet de sauver des vies, d’atténuer les souffrances et de réduire les coûts.
Le document, publié par la Croix-Rouge, peut être téléchargé ici.

Prévention du choléra

La CRS axe son aide d’urgence à Léogâne sur la prévention de maladies telles que le choléra, dont l’eau insalubre favorise largement la propagation. Elle distribue des comprimés de chlore et des filtres à eau et sensibilise les habitants aux mesures d’hygiène à prendre pour se prémunir contre les maladies dans ces conditions difficiles. Elle peut compter pour ce faire sur un réseau de groupes de villageois et de bénévoles qu’elle a bâti dans la région depuis qu’elle y est engagée.

Dans les zones les plus durement touchées, situées dans le sud-ouest d’Haïti, plus de 80% des maisons ont été détruites. Près d’1,5 million de personnes sont tributaires d’une aide d’urgence. Les infrastructures, notamment d’approvisionnement en eau, se sont effondrées. Partout dans le pays, les récoltes et les stocks de denrées alimentaires ont été anéantis par le vent et les violentes précipitations, si bien que la famine menace.

Pour fournir une aide d’urgence en Haïti, la CRS est tributaire des dons de particuliers. Elle peut également compter sur le soutien de ses partenaires Allianz Suisse, Coop et Swiss Re Foundation.