Histoire

La Croix-Rouge et le droit international humanitaire

Le droit international humanitaire est intimement lié à la fondation du Mouvement. En 1859, au cours d’un voyage qui le mène à Solférino, le jeune Suisse Henry Dunant est témoin des combats sanglants entre l’armée de l’Empire d’Autriche et les troupes franco-sardes. Quelque 40 000 hommes gisent morts ou agonisants sur le champ de bataille, et les blessés ne bénéficient d’aucune aide médicale.

Le jeune Dunant appelle alors la population locale à lui prêter main-forte pour panser les plaies des soldats et leur donner à manger. De retour en Suisse, il formule deux idées: d’une part, il propose de fonder des sociétés de secours nationales qui assisteraient les services sanitaires de l’armée en temps de guerre et, d’autre part, il recommande d’élaborer un traité qui contraindrait les Etats à garantir la protection des soignants sur le champ de bataille.

Dans le but de promouvoir ces idées, Henry Dunant et quatre autres citoyens suisses fondent en 1863 le Comité international de la Croix-Rouge. La première Convention de Genève est adoptée (par 12 Etats) un an plus tard; elle règle les soins aux blessés en situation de conflit armé et qualifie le service sanitaire de formation neutre sur le champ de bataille.