Community SSB

Les pirates attaquent!

Des pirates aux Paccots? Dans ce petit village situé sur les hauts de Châtel-St-Denis? Oui, c’est authentique! Non moins de 26 pirates s’y étaient donné rendez-vous à Pâques pour participer à un cours de moniteur jeunesse organisé par la jeunesse samaritaine en terre romande.

«ready for red cross» le magazine de la Croix-Rouge suisse écrit par des jeunes et pour des jeunes. Ce sont des bénévoles de toutes les organisations de jeunesse de la CRS qui choisissent les thèmes abordés, rédigent les articles et prennent les photos. Parution 3x année. Es-tu « ready for red cross » ? Ici tu peux t’abonner gratuitement.

La formation de moniteur jeunesse constitue un prérequis essentiel pour les jeunes samaritaines et samaritains désireux de diriger un groupe Help. Elle s’articule autour de quatre blocs successifs qui, une fois accomplis, permettent d’obtenir le certificat Formateur I ASS. Le bloc I familiarise les plus jeunes avec le rôle de moniteur jeunesse en leur apprenant à animer des jeux, à donner des feed-backs constructifs, à structurer un exercice Help ainsi qu’à remplir un plan de déroulement. Le bloc II met davantage l’accent sur des thèmes didactiques. Les articipants apprennent à mener une discussion didactique, à étudier les niveaux d’un conflit, à mettre en oeuvre le cycle de conduite ainsi qu’à expérimenter et à observer des processus de dynamique de groupe.

En quête de pièces d’or

On aurait donc vu des pirates aux Paccots? Absolument, car en dehors des apprentissages sérieux, ce week-end a bien entendu fait la part belle aux jeux et à l’amusement. Répartis en quatre groupes, les participants avaient pour mission d’amasser le plus de pièces d’or possible tout au long de leur formation. Mais que leur fallait-il faire pour gagner ces précieuses pièces en plastique véritable frappées d’une tête de mort? Par exemple arborer le plus beau déguisement ou pousser le cri de guerre le plus original! Certains ont surpris tout le monde en se déguisant non pas en pirates, mais en touristes des mers du Sud! La deuxième soirée a été préparée par les plus jeunes. A différents postes, où les activités allaient du maquillage au jeu de massacre avec des boules de neige (le temps d’avril plus hivernal que printanier a été pleinement mis à profit!), les pirates avaient à nouveau la possibilité d’engranger des pièces d’or. Le troisième soir a été consacré à une version sportive du jeu de l’échelle. Chaque groupe devait lancer un dé et avancer son pion en fonction du chiffre obtenu sur la case correspondante, puis trouver le plus rapidement possible dans la maison une affichette pourvue du même chiffre ou nombre. Sur celle-ci figurait une tâche à remplir avant de poursuivre le jeu. Il s’agissait notamment de répondre à une question, de résoudre un cas de premiers secours ou de mimer quelque chose. Une fois la mission accomplie avec succès, les participants devaient retourner lancer le dé sans perdre de temps. A la fin du jeu, toutes les équipes étaient hors d’haleine.

Qui a remporté le bateau de pirates?

La dernière soirée a été organisée par les moniteurs Help les plus âgés. Il s’agissait là aussi de gagner des pièces d’or lors de différents jeux. Il y a ainsi eu un concours de bonhommes de neige, qu’il fallait vêtir avec des habits des participants, ainsi que des jeux de devinette (p. ex. décrire la signature d’un moniteur) et des chants. Les pièces ont été comptées au terme des tournois. Avec une seule pièce d’avance sur les autres, l’équipe gagnante a remporté un bateau de pirates … sous la forme d’un magnifique gâteau orné de sucreries. Tous les pirates ont donné l’assaut et lui ont fait promptement un sort. C’est ainsi que ce long week-end s’est achevé le lundi à midi avec des pirates fatigués, mais déjà pressés de mettre le cap sur de nouveaux horizons pour réaliser dans leurs groupes locaux toutes les nouvelles idées glanées au fil de cette belle rencontre.