Afrique de l’Ouest

Ebola: aucune accalmie n’est à prévoir

Le nombre de personnes touchées par Ebola continue d’augmenter. On déplore déjà près de 8000 victimes et plus de 20 000 personnes infectées par le virus. La Croix-Rouge suisse (CRS) soutient la lutte contre l’épidémie en mettant à disposition du personnel et en distribuant des biens de secours.

La flambée d’Ebola qui sévit en Afrique occidentale est la pire à ce jour, et aucune accalmie n’est à prévoir pour l’instant. L’épidémie a des répercussions toujours plus graves sur l’ensemble du système de santé, la situation économique et l’approvisionnement alimentaire des pays touchés.

Un engagement sur plusieurs plans

La CRS renforce son soutien à la Croix-Rouge internationale pour endiguer la propagation de la maladie. Depuis le début de l’épidémie, elle a dépêché en Guinée, Liberia et Sierra Leone douze spécialistes de la logistique et de la santé. D’autres devraient suivre au cours des prochaines semaines. Le personnel infirmier intervient surtout dans le centre de traitement d’Ebola de Kenema, en Sierra Leone. Il bénéficie d’une préparation rigoureuse au travail dans cette zone à risque élevé lors d’un cours de deux jours organisé à Genève par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Des biens de secours d’une valeur totale de près de 140 000 CHF, dont plus de 1000 bâches en plastique et 20 tentes, ont été envoyés en Sierra Leone à partir du camp de la CRS à Accra (Ghana). Celles-ci pourront être utilisées par les bénévoles de la Croix-Rouge pour mener des actions de prévention ou serviront de centres de traitement décentralisés dans les régions rurales. Les cas d’Ebola pourront y être diagnostiqués rapidement, avant que les malades soient transférés à l’hôpital. Six grandes tentes de 34 m² chacune permettront d’agrandir l’hôpital de Kenema.

Le camp de la CRS fournira également 400 kits d’ustensiles de ménage, qui seront distribués à des personnes qui ont tout perdu à cause du virus et doivent repartir de zéro.

Prévention dans les pays voisins

Si le soutien de la Confédération permet d’étendre l’engagement en Sierra Leone, la CRS mène également des campagnes de prévention dans les pays partenaires comme le Ghana, le Togo et le Mali, en collaboration avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge. Elle forme les bénévoles de la Croix-Rouge appelés à intervenir auprès de personnes touchées par Ebola afin qu’ils puissent réagir rapidement si une épidémie venait à se déclencher.

La prise en charge d’un nombre toujours croissant de malades d’Ebola, les activités de sensibilisation menées dans les villages et l’inhumation dans les règles des victimes requièrent une collaboration coordonnée et totale ainsi que des moyens supplémentaires. C’est seulement ainsi que la propagation du virus pourra être endiguée. La CRS a donc besoin de vos dons. Nous vous remercions de tout cœur.